Les choses essentielles à savoir sur la nymphoplastie

Les articles à découvrir

La nymphoplastie est une opération chirurgicale intime menée sur de nombreuses femmes. Elles sont un certain nombre à recourir à cette solution pour leur faciliter le quotidien. De quoi il s’agit et qu’est-ce qu’il faut savoir à propos ? Découvrez !

La nymphoplastie est une opération prise en charge par l’assurance maladie

Cette information est l’une des plus importantes à connaître à propos de la nymphoplastie. Cette opération a pour but de réduire les petites lèvres hypertrophiées chez la femme. C’est une alternative qui est offerte à la femme lorsque ses petites lèvres sont de tailles si importantes qu’elles surpassent même la taille des grandes lèvres. Non seulement, cela occasionne une gêne au quotidien d’un point de vue pratique, mais cela a également un aspect peu esthétique.

C’est justement le premier point évoqué qui justifie le fait que l’opération soit assurée par l’assurance maladie. Il ne s’agit pas dans 100 % des cas d’une opération réalisée dans un but esthétique. Bien sûr, beaucoup de femmes choisissent la nymphoplastie pour avoir des lèvres plus harmonieuses, mais la première raison est d’ordre pratique. Toutes les femmes qui souffrent de l’hypertrophie des petites lèvres affirment avoir de la gêne dans toutes les activités quotidiennes. Elles sont gênées dans leurs différents mouvements et certaines ressentent même des douleurs du fait de la saillie des petites lèvres.

Pour elles, c’est un véritable parcours du combattant que de trouver des sous-vêtements qui ne leur font pas mal. Elles pratiquent difficilement du sport et leur vie sexuelle est également compromise par cette caractéristique physique. Non seulement, les rapports ne se font pas dans les conditions les plus confortables, mais en plus, la gêne face au partenaire les freine.

C’est donc compte tenu de tous ces éléments que l’hypertrophie est reconnue comme un problème pouvant affecter sérieusement la vie de la femme. Partant de là, la nymphoplastie est devenue une solution à laquelle les femmes peuvent recourir en comptant sur l’assurance maladie. En général, il ne faudra pas remplir de conditions spéciales pour en bénéficier si vous avez des petites lèvres hypertrophiées.

Le chirurgien traitant procède à l’opération au cas par cas

Il y a plusieurs méthodes possibles pour faire une nymphoplastie. Les chirurgiens ont généralement le choix entre deux techniques précises. Il s’agit de la technique dite des lambeaux et de celle longitudinale.

La technique des lambeaux consiste pour le spécialiste à retirer progressivement des lambeaux de muqueuse jusqu’à obtenir une taille plus harmonieuse et une apparence naturelle. L’opération est souvent pratiquée sous anesthésie générale, puis finalisée sous anesthésie locale pour un résultat visuel le plus naturel possible.

La technique longitudinale, elle, consiste à retirer dans le sens de la longueur toute la peau qui dépasse au niveau des petites lèvres. Le chirurgien procédé ensuite à une suture des bords en se servant de fil résorbable. Cela permet d’obtenir un résultat un peu moins naturel.

Il faut noter que la première technique évoquée permet une cicatrisation plus lente que la seconde. Chaque technique présente ses avantages et ses contraintes. C’est d’un commun accord avec la patiente que le chirurgien décide quelle technique est la plus indiquée dans un cas ou dans l’autre.

La période post-opération est assez simple à vivre

Après une nymphoplastie, la cicatrisation peut durer en tout un mois. La durée précise dépend beaucoup de la technique employée pour réaliser l’opération, mais elle se fait plutôt dans de bonnes conditions en général. Dans tous les cas, il suffit que la patiente suive des règles d’hygiène strictes pour que son rétablissement se passe dans les meilleures conditions. Les trois premiers jours suivant l’opération, la patiente peut observer quelques saignements. Normalement, dès le quatrième jour, il n’y en a plus.

Les douleurs de l’opération sont également assez supportables et ne requièrent généralement qu’une prise d’antalgiques classiques pour être calmées. Les fils résorbables ayant servi à suturer les coupures disparaissent au bout de trois semaines maximum. La patiente doit se garder pendant au moins un mois après l’opération d’avoir des relations sexuelles et d’utiliser des tampons.

C’est au bout de trois mois après l’opération que la rémission complète se fait. Toutes les femmes qui ont eu recours à une nymphoplastie confient après cette expérience avoir eu comme une toute nouvelle vie.

En conclusions, notez que la nymphoplastie est une opération qui permet aux femmes de se sentir mieux dans leur corps et d’avoir une vie plus agréable. N’hésitez pas à vous faire faire cette opération si vous en ressentez le besoin, d’autant plus qu’elle peut être remboursée par l’assurance maladie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les derniers articles