huile de foie de morue : bienfaits et contre-indications

Les articles à découvrir

L’huile de foie de morue fait partie des ingrédients les plus utilisés dans les remèdes ancestraux. Ceci n’est pas sans raison. Il regorge de plusieurs avantages. Ses bienfaits se retrouvent aussi bien sur le plan physique que psychique. Toutefois, en dépit de ces nombreux atouts, il est conseillé de l’utiliser avec parcimonie. Découvrez dans cet article les avantages de l’huile de morue et ses contre-indications.

Les avantages de l’huile de morue

Source naturelle d’acides gras de type oméga 3, l’huile de morue comporte plusieurs autres nutriments très bénéfiques pour l’être humain. Ses avantages sont multiples pour l'organisme.

Elle est bénéfique pour le cœur

D’après une étude menée en 2013 à l’université de Havard par Mozaffarian D, Lemaitre RN, King IB, et al, une consommation accrue d’Oméga 3 diminue les risques d’accidents vasculaires. L'étude a été effectuée à partir des données recueillies auprès de patients très âgés.

Selon une autre étude faite par Sanders TA, Vickers M. et Haines AP, la prise de l'huile de morue est bénéfique pour les jeunes patients. Son action positive sur leur pression artérielle leur permet de rester en bonne santé et de maintenir une bonne tension artérielle.

En outre, les oméga 3 contenus dans l'huile de foie de morue permettent de combattre les inflammations et le taux élevé de triglycérides. La fonction plaquettaire et les fonctions vasculaires sont aussi renforcées avec cette substance.

Elle améliore la vision

L’huile de foie de morue est aussi avantageuse pour les yeux. En dehors de l’oméga 3, elle contient une quantité considérable de vitamine A. Ensemble, ces deux composants aident à prévenir les problèmes de vision.

Principal composant de la rétine, l’oméga 3 protège contre les dégénérescences maculaires. Également présente dans la rétine, la vitamine A permet aux yeux de s’adapter en cas de faible luminosité. Elle garantit la santé des muqueuses oculaires.

Elle protège les articulations

Il est possible d’utiliser l’oméga 3 de l’huile de foie de morue pour soigner les articulations. L’oméga 3 a en effet fait ses preuves dans le traitement des symptômes liés aux douleurs articulaires. C’est le cas par exemple pour l’arthrite rhumatoïde. La vitamine D contenue dans l’huile de foie de morue est aussi anti-inflammatoire.

L’huile de foie de morue améliore les fonctions cognitives

Les fonctions cognitives se développent encore plus avec la consommation de l’huile de foie de morue. C’est une huile qui agit simultanément sur le cerveau, la mémoire et la fonction cognitive. À en croire une étude faite en l'an 2010 en Suède sur des étudiants, elle élève le niveau de l'apprenant. Avec comme chef de file, Kim JL, Winkvist A, Aberg MA, Aberg N, Sundberg R, Torén K et Brisman J, les recherches font état des rendements scolaires prometteurs. Mieux, les sujets âgés ayant consommé cette huile ne risquent pas d'avoir l’Alzheimer. L’huile de foie de morue prévient le déclin cognitif grâce à la vitamine D qu’elle contient.

C’est un antidépresseur

L’huile de foie de morue grâce aux oméga 3 qu’elle contient peut être utilisée contre la dépression. Elle réduit les symptômes chez les personnes dépressives. Les résultats d’une étude menée en 2006 en Norvège ont montré que ceux qui prennent fréquemment cette huile courent moins le risque de souffrir de ce trouble mental. D'après l'enquête réalisée par les experts Reader MB, Steen VM, Vollset SE et Bjelland I., le risque diminue de 30 %.

Les contre-indications à la consommation de cette huile

Malgré toutes ses bonnes actions sur l’organisme humain, l’huile de foie de morue n’est pas à consommer de manière abusive. Elle a quelques effets secondaires et peut causer des maux de tête ainsi que de petits problèmes de digestion. Il n'est donc pas rare de ressentir le besoin de vomir si le dosage n'est pas respecté. Autres malaises enregistrés chez certains individus sont la diarrhée et une perte d’appétit.

En outre, elle est interdite aux personnes ayant des allergies au poisson. Il faut aussi éviter de la consommer pendant une prise simultanée de la vitamine A ou D. Autrement, le risque de dépasser la dose maximale permise pour ces vitamines est fort. La consommation couplée avec des produits fluidifiant le sang est aussi proscrite. L’huile de foie de morue constitue elle-même un fluidifiant pour le sang.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les derniers articles